Panier     Vide  Accueil  |   Entreprise  |   Contact  |   État de votre commande   |  Après-Vente  |   OFFREZ LA SANTÉ EN CADEAU

Lampes médicales et loupes

L'éclairage Médical. Concepts de Base

1º ILLUMINATION

Ce sont les lumens par m2 que reçoit une surface donnée. L'unité de mesure de cette quantité de lumière est le LUX.
Pour avoir un critère de choix d'une bonne lampe, il faut regarder la quantité de LUX obtenue, et à quelle distance. Ces facteurs dépendent à leur tour de la puissance de la lampe, de la qualité de l'optique et de la plus ou moindre concentration du faisceau de lumière.
Mesures recommendables :
Pour lectures et examens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 500 a 3.000 lux/0,5 m.
Pour soins courants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 3.000 a 25.000 lux/50 cm.
Pour petite chirurgie ou ambulatoire . . . . . . . . . . . .de 25.000 a 80.000 lux/80 cm.
Pour bloc opératoire(Operating Room) . . . . . . . . . de 60.000 a 125.000 lux/1 m.

2º VARIATIONS DE TEMPÉRATURE ET LUMIÈRE FROIDE

Pour toute spécialité médicale, il est très important que l'augmentation de la température dans la zone iéclairée soit la plus faible possible. Il est évident que la chaleur peut avoir des effets nocifs, elle facilite tout processus infectueux et assèche. L'on considère acceptables les augmentations de températures suivantes :
Pour examens et soins courants . . . . . .. . . . . . . .12ºC avec la source distante de 60 cm.
Pour petite chirurgie ou ambulatoire. . . . . . . . . . .12ºC avec la source distante de 80 cm.
Pour bloc opératoire(Operating Room). . .. . . . . .16ºC avec la source distante d' 1m.

Il est important également de prendre en compte l'augmentation de la température à 10 cm de la source de lumière, surtout pour les lampes de chirurgie, étant donné qu'elles sont en général situées durant le fonctionnement très près de la tête du chirurgien.

Qu'est-ce que la lumière froide? C'est celle qui ne produit pas de chaleur. Il ne faut pas la confondre avec la température de chaleur, ou ton de lumière : chaud, blanc, bleuté... Le terme de lampe halogène à lumière froide ne peut être employé que pour des lampes qui évitent la transmission de chaleur, par l'emploi de filtres, par la fibre optique ou par un système de refroidissement efficace. Le contrôle de la température est l'aspect le plus technique et celui qui est le plus décisif à l'heure de déterminer la qualité d'une lampe pour un usage médical.

3º COULEUR APPARENTE DE LA LUMIÈRE OU TEMPÉRATURE DE COULEUR

C'est le ton de lumière d'une source lumineuse ; l'unité de mesure est le degré Kelvin (ºK).
La tonalité la plus appropriée pour l'examen médical se situe entre 3.200 y 4.500ºK. C'est dans cet intervalle que l'on obtient une tonalité très blanche et très claire qui reproduit fidèlement les couleurs. Une tonalité au-delà des 4.500 ºK  est "presque bleue" et dénature la couleur des tissus. Une tonalité très chaude, par exemple celle à 2.700ºK d'une lampe à incandescence, "jaunit" les tons de la peau ou de la zone observée, et peut ainsi également fausser le diagnostic.

4º RENDEMENT CHROMATIQUE

C'est la capacité à discriminer les différentes couleurs. Son unité de mesure est le "Ra", qui est un pourcentage, par définition compris entre 0 et 100. Par exemple, le soleil a un facteur Ra=94%. Les valeurs comprises entre 80 et 90 peuvent être considérées comme bonnes, celles au-delà de 90 très bonnes.
Les lampes halogènes offrent une bonne reproduction chromatique, et avec des filtres adéquats, il est possible de parvenir à 99%. Pour obtenir le meilleur rendement chromatique possible, la lampe doit avoir un faisceau de lumière  se mouvant dans la plus grande diversité possible de longueurs d'ondes . Chaque couleur a une longeur d'onde déterminée, le blanc étant la somme de toutes.

5º MOBILITÉ DE LA LAMPE

Pour le professionnel du milieu médical, il est indispensable de pouvoir concentrer toute son attention sur son travail. Tous les instruments et appareils doivent être conçus avec une parfaite ergonomie visant à faciliter sa tâche. En ce qui concerne les lampes, en plus de respecter ces fonctions, leur mise en place doit être simple, aisée, rapide et précise. Il faut éviter les systèmes à articulations peu fiables et à la conception "brouillon". Les systèmes à bras articulés en acier compensés par des ressorts intérieurs en acier trempé offrent une fiabilité difficile à surpasser. Les systèmes à rotation et contrepoids peuvent fonctionner correctement, mais sans offrir les mêmes prestations.



Prix H.T. (TVA et taxes en fonction de la zone et du type de client).